La Preuve de concept et démonstrateur dans l’échelle TRL

Les TRL (Technology Readiness Level) forment une échelle d’évaluation du degré de maturité atteint par une technologie.

Cette échelle a été imaginée par la Nasa en vue de gérer le risque technologique de ses programmes. Initialement constituée de sept niveaux, elle en comporte neuf depuis 1995 [1] :

L’échelle des TRL a depuis été adoptée par de nombreux domaines, dont celui notamment de la défense, dans le même but principal de gestion du risque technologique dans les programmes, moyennant quelques adaptations minimes (remplacement de la notion d’espace par la notion d’environnement opérationnel).

La preuve de concept ou démonstrateur se situe entre l’échelle 4 et l’échelle 7 des TRL. Nous avons décidé de s’arrêter au TRL7 car dans cet article on s’intéresse aux démonstrateurs de recherche qui sont très liés au monde scientifique envisagent l’expérimentation in vivo comme un moyen pour passer du stade laboratoire à une taille permettant de valider les technologies en conditions d’usages réels.

positionnement-sur-la-chaine-des-trl-de-la-preuve-de-concept

Figure 1 : Positionnement sur la chaîne des TRL de la preuve de concept

descriptif-des-echelles-trl-de-la-preuve-de-concept-demonstrateur
Tableau 1 : Descriptif des échelles TRL de la preuve de concept (démonstrateur)

Source :

[1] Dossier de Presse, « L’IRT Jules Verne invente l’usine du futur : une réponse pour réindustrialiser la France », OCTOBRE 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *